36.20.13
Of source
Collectionner, inventorier, créer


Further Replica, un manuel livre la table des matières en duplication, cotation inachevée d’un inventaire des possibles d’une collection dépossédée de ses originaux et d’une création vouée à la réplique.
42 objets volés et exposés, saisis par la police, et 36 objets non restitués par la justice devenus lettres de l’alphabet d’une œuvre d’art par ironie du sort.

Assigné à résidence artistique, « celui qui a fait une exposition avec des objets volés », Hervé Paraponaris 1993-2013, in memoriam, s’est condamné depuis 20 ans à œuvrer et à critiquer la faculté de juger sa démarche artistique inaugurale en la fondant.

Les vols primitifs prennent l’allure d’une scène originaire source d’un trauma. D’une démarche visant à renverser l’ordre établi, social et culturel, on bascule vers l’élaboration d’un ordonnancement arbitraire sous le sceau de l’étalon de la subjectivité.

De l’histoire vers l’histogramme, narration, figuration, abstraction, transposition de la convention, élaboration de protocoles d’inventaires en six actes : récit, contrefaçon, initiale, banc test, métamorphose, gradient. Le manuel ordonne une approche didactique de la création polymorphe.

Le bel ouvrage dérobe les clefs du livre d’artiste pour entrer par effraction dans le genre. La couverture de facture soyeuse couleur de deuil et le soin d’un dos cousu main télescopent le faux semblant d’une impression numérique pauvre, poussée avec luxe et attention aux limites de la technique.

L’avant-propos projette la référence dans le décor et l’ours couronne le jeu de pistes d’un tour de main de l’artiste : numéro et signature. Du multiple à l’unique, retour du refoulé de l’œuvre d’art et de la collection.

Tel est pris qui croyait prendre ? Mais qui est le maître de l’échec et mat d’une histoire sans fin ?

A l’épreuve du temps, les répliques d’Hervé Paraponaris ont conquis leur envolée formelle par la rémanence d’un fond qui coule faussement de source. Le fait divers est devenu événement créateur, contemporain d’une existence de l’œuvre réactivée dans une déclinaison qui rejoue la scène, la métamorphose, et creuse le sillon d’une origine dérobée.

Pascale Triol | wip-art
20 avril 2013





Photos ci-dessus :
© Hervé Paraponaris feat Nicolas Tron, Further Replica, un manuel, 2013
tous droits réservés